MARS 2016 Tsunuki Aging French Connections 60,2° Single Malt Japanese Whisky - 70 cl

Exclusivité France:  204 bouteilles

Profil : 

Distillé le 19 décembre 2016, cette édition passera 4 années dans des fûts de bourbon de second remplissage de bourbon.

Le résultat est bouleversant de fraîcheur herbacée, sur le fruit frais, non sans rappeler les whiskies de la région des Lowlands.

D’une palette aromatique complexe, l’attaque d’un caractère malté laisse place à une finale plus gourmande.

 

249,00 

1 en stock

Description

« Mars Komagatake » indique un single malt distillé au sein de  la distillerie Mars Shinshu d’origine, située à 800 m d’altitude dans la région de Nagano, au cœur des Alpes japonaises.

Mars Tsunuki, le 2ème site, est quant à lui, situé sur l’île de Yakushima à l’extrémité sud du Japon, sous un climat plus chaud.

Single Cask  # 5114 First fill bourbon (fût de bourbon de 2ème remplissage)

Distillé en 2016 – Mise en bouteille en 2020

 

 

 

Informations complémentaires

Catégorie

Collector / Edition limitée

Type de Whisky

Single malt

Distillerie Whisky

Mars Sinshu

Pays Whisky

Japon

Style Whisky

Non tourbé

Contenance

50 cl

Coonditionnement

Bouteille avec étui

Vol Alc.

Cask Strengh

La marque / La distillerie

Située au cœur des Alpes japonaises, la distillerie Mars Shinshu a été fondée en 1985

Cette distillerie a une histoire aussi tumultueuse qu’hors du commun.

Son fondateur n’est autre que Kiichiro Iwai, l’homme à l’origine du départ pour l’Ecosse du fameux Masataka Taketsuru et surtout propriétaire d’une société de spiritueux productrice de shochu (eau-de-vie japonaise). Taketsuru quittera Kiichiro Iwai pour ouvrir en 1923 la distillerie YAMAZAKI pour le compte de Shinjiro Torii.

La distillerie Shinshu Mars bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle offrant à son whisky un caractère singulier. Perchée à 800 mètres d’altitude dans une région au climat rude, la distillerie bénéficie de sources d’eau pure filtrée par la montagne pendant des siècles.
Autre particularité, la production de whisky n’a lieu que pendant les mois d’hiver.

L ’été est consacré à la production des autres spiritueux et brandies dont les fûts sont récupérés pour le vieillissement des whiskies

La baisse de la demande dans les années 80 oblige la distillerie à fermer ses portes en 1992 jusqu’à sa réouverture en 2011. Le premier whisky sortant de ces nouveaux alambics prend alors tout naturellement le nom de « The Revival 2011 ».

Deux versions absolument superbes de son single malt baptisées « Mars The Revival 2011 » et « Mars Komagatake Sherry & American White Oak 2011 » ont depuis vu le jour.

Depuis 2016, Mars possède une deuxième distillerie artisanale « Tsunuki »  ainsi qu’un chai de vieillissement sur l’île de « Yakushima »

Les 3 sites de vieillissement à travers le Japon, sous des climats différents permet à Mars d’expérimenter différents types de whiskies, et d’en mesurer l’impact du vieillissement.

Si Mars n’est pas la plus petite distillerie japonaise,  elle est néanmoins 60 fois plus petite que la plus grande distillerie du Japon.

Mars Komagatake et Mars Tsunuki étant les deux lieux de production, la précision de cette mention permet de le lieu connaitre le lieu de distillation et le type de climat.

 

Tsunuki De nos jours

Mars Tsunuki, propriété du groupe Hombo Shuzo, fait partie de la 3e vague du whisky japonais.

C’est la deuxième distillerie du groupe après celle de Shinshu.

Située à  Kagoshima, préfecture à l’extrémité sud de l’ile japonaise de Kyushu, la distillerie Tsunuki est inaugurée en 2016.

Elle a commencer à distiller le 27 octobre 2016 pour sortir le 1er new make des alambics dès le lendemain.

Elle reste une micro- distillerie avec moins de 100.000 litres d’alcool pur par an, autrement dit une goutte de malt dans un océan de whisky,

Dans le secret de fabrication des whiskies produits à la distillerie TSUNUKI:

Le malt, importé du Royaume Uni (de non tourbé, à très tourbé (50ppm), est broyé à la distillerie et brassé dans un mashtun de fabrication japonaise, muni d’une fenêtre graduée et de bulles de contrôle qui permettent d’observer en permanence la qualité du moût. Selon le whisky maker de la distillerie, Tatsuro KUSANO, le moût doit être aussi clair que possible, sans la moindre particule en suspension.

Cette obsession du moût clair, se retrouve presque partout dans les distilleries nippones: c’est le préalable pour obtenir des whiskies fins et fruités par opposition au moût trouble (cloudy wort) qui sert plutôt de base aux whiskies céréaliers (malty nutty).

Tatsuro innove sans arrêt:

La fermentation est passée de 3 à 4 jours pour rechercher de l’acidité pour gagner du poids  et de la complexité. Car sur 3 jours, les distillats étaient très fruités, clean mais plus ennuyeux.

« J’ai baissé la température de brassage pour clarifier encore davantage le moût, 72° C pour la première eau, pas plus de 82° pour la 3e. J’ai ralenti la vitesse de distillation, ce qui a considérablement amélioré le newmake. J’ai modifié les coupes de distillation: très serrées pour les whiskies jeunes, et plus larges pour les single malts destinés à un long vieillissement ».

Les contrôles permanents augurent d’un résultat très prometteur.

Tsunuki à l'origine

Quand, en 1909, le groupe Hombo Shuzo fondé en 1872, se lance dans la distillation sur le site de Tsunuki, c’est pour produire du shōchū, l’alcool traditionnel japonais. A l’époque, plus de 400 distilleries se partagent ce marché rien que sur la péninsule, dont 3 dans la petite ville.

En 1918, ses propriétaires l’équipent d’une énorme colonne de distillation allemande, capable de produire en continu un alcool raffiné qui fait un carton. Cela vaudra à la distillerie d’être réquisitionnée pour produire de l’alcool pour armement pendant la Seconde Guerre mondiale.

En juillet 1945, Tsunuki cède sous les bombes américaines – le stock d’alcool, dit-on, a brûlé pendant toute une semaine, détruisant la plupart des bâtiments.

Elle se reconstruit, fin 1947. Coup de chance, son shōchū best-seller est élaboré à base de patate douce et non de riz, qui connaît une grave pénurie dans l’après-guerre. Ce produit permet au groupe, à genoux de se relever rapidement. Au début des années 1950, jusqu’à 200 trains par jour s’arrêtent en gare de Tsunuki – surnommée Shōchū Station – pour charger les cargaisons liquides.

Mars Whisky, la marque de whisky Japonais du groupe Hombo Shuzo a recréé une distillerie baptisée Tsunuki située sur son site historique de Kagoshima.

C’est donc sur le lieu historique de production de whisky du groupe que la distillerie Tsunuki a été construite. Le cœur des installations se trouvant juste à côté de la maison familiale du descendant du fondateur de la marque transformée en bar à dégustation et boutique des produits Mars Whisky.

Le site de Kagoshima se situe entre deux montagnes ; à l’ouest le mont Nagaya  (513 mètres) et à l’est le mont Kurata (475 mètres) d’où jaillit la source d’eau utilisée pour la dilution. Il bénéficie d’un climat très chaud en été (environ 36°C), froid en hiver  (-2°C en moyenne) et d’une hygrométrie de 70%. Ces conditions climatiques différentes de celles de la région de Nagano, vont permettre à Mars Whisky de créer un nouveau single malt aux caractéristiques bien spécifiques.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MARS 2016 Tsunuki Aging French Connections 60,2° Single Malt Japanese Whisky – 70 cl”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur la boutique Cavanine !

+18

En entrant sur la boutique, vous assurez avoir plus de 18 ans

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. 
Buvez avec modération!